Les orateurs

Catherine Markstein

Médecin coordinatrice de l’ ASBL Femmes et Santé. Elle occupe la fonction de médecin hospitalier pendant 22 ans, puis fonde en 2004 avec Mimi Szyper l’ASBL « Femmes et Santé ».www.femmesetsante.be Depuis 2008, elle est coordinatrice de la plateforme pour promouvoir la santé des femmes (PPSF). www.plateformefemmes.be Auteure de 2 livres et de nombreux articles. Conférencière gesticulante, imprégnée d’expériences personnelles, son intervention «  La place n’était pas vide » témoigne de pratiques médicales problématiques envers les femmes et débusque leurs chemins de libération.

Dominique Lossignol

Docteur en médecine, spécialiste en médecine interne, soins palliatifs et traitement de la douleur. Chef de clinique à l’Institut Jules Bordet à Bruxelles (ULB) où il dirige l’unité des soins « supportifs » et palliatifs, il est également responsable de la Clinique de la douleur et de la consultation médico-éthique. Il est titulaire du titre de master en éthique et coordinateur du Forum EOL (End of Life). Il est l’auteur de nombreuses publications.

Marie-Hélène Lahaye

Juriste et féministe. Elle développe une critique féministe et politique sur la façon dont les femmes sont (mal)traitées pendant leur accouchement et sur les violences obstétricales. Auteure du blog « Marie accouche là » et du livre « Accouchement : les femmes méritent mieux ».

Martin Winckler

Né Marc Zaffran, médecin, diplômé de la faculté de médecine de Tours. Il publie également des romans et des essais sous le pseudonyme de Martin Winckler. Très vite, Marc Zaffran veut devenir Martin Winckler. L’aventure débute en 1984 avec la parution de ses premiers écrits dans la revue « Nouvelles nouvelles ». En 1989, dans son roman « La Vacation », Martin Winckler donne vie à son célèbre personnage, Bruno Sachs, un médecin généraliste qui réalise des avortements dans une ville inventée. Ce premier livre est récompensé d’un prix lors du festival du Premier Roman de Chambéry en 1990. Convaincu que la littérature est son unique vocation, Marc Zaffran cesse ses activités de médecin de campagne en 1993 et se consacre entièrement à l’écriture. En 1998, le livre « La Maladie de Sachs » connaît un vif succès en librairie et se voit décerner le Prix du Livre Inter. En 2008, Martin Winckler part s’installer au Canada puis, de 2009 à 2011, il devient chercheur au Centre de Recherches en éthique à l’Université de Montréal (CREUM) au sein duquel il mène une étude sur la formation du personnel soignant. Ce nouvel environnement lui sert également de décor pour ses nouveaux romans.
Il porte un regard critique sur les pratiques médicales et appelle à mieux entendre les besoins des patient.e.s.

Philippe Mahoux

Diplômé chirurgien à l’Université catholique de Louvain, il complète sa formation comme « assistant étranger des hôpitaux de Paris » durant deux ans. Il pratique ensuite au Centre Hospitalier Régional de Namur en tant que chirurgien, puis comme chef du service de chirurgie abdominale. En 1979, il réalise sa première mission humanitaire à Beyrouth avec le Croissant-Rouge. Ensuite, durant les mois d’été, il effectue régulièrement des missions à l’Étranger via le Croissant Rouge, MSF, Oxfam ou encore Solidarité socialiste. En 1990, il devient sénateur. Il devient quatre ans plus tard ministre de l’Éducation et de l’Audiovisuel (1994-1996). Il revient ensuite sur les bancs sénatoriaux d’abord comme vice-président du sénat puis comme chef du groupe socialiste. Durant la législature 1999-2003, il contribue à la loi dépénalisant l’euthanasie, la loi interdisant les tests génétiques à l’embauche, la loi sur l’anti-discrimination, la loi sur la recherche sur embryons et la loi autorisant le mariage homosexuel. Lors de la législature 2003-2007, il mène à son terme des dossiers législatifs tels que la procréation médicalement assistée (PMA) ou encore le secret des sources.
Il est aujourd’hui sénateur honoraire

Julie Papazoglou

Juriste, diplômée de l’ULB, chargée de missions au CAL. Elle travaille actuellement sur les questions éthiques dans le domaine de la laïcité (IVG, statut du foetus, don de gamète, début et fin de vie, PMA, GPa, accouchement sous x ) au sein du service d’étude elle prépare des plaidoyers auprès de la société civile et des partis politiques. Elle travaille également sur les questions d’enfermement des majeurs et des mineurs.