À propos

Depuis longtemps la santé des femmes est soumise à des pressions psychologiques et sociales fortes, à un contrôle moral, normatif et autoritaire. Leur rôle crucial dans la reproduction semble étroitement lié à la surveillance de leur corps « fait objet ». De leur corps, mais aussi de leurs attitudes, choix et com­portements : tout se passe comme si les femmes n’avaient qu’un droit de regard conditionnel sur leur santé sexuelle et reproductive.

Les facteurs déterminants de la santé sont d’une part biologiques et génétiques et, d’autre part, sociaux, culturels, économiques et environnementaux. Que ce soit sur le plan biologique ou celui des contingences qui déterminent notre naissance, nous ne sommes pas égaux, ni égales. De manière paradoxale, c’est dans le champ des pratiques médicales et de soin que les inégalités liées au genre trouvent également une place choquante.

Prendre soin, bien traiter, respecter la dignité et l’autonomie, accompagner avec bienveillance : la relation de soin se veut orientée vers le bien du patient. C’est à première vue une évidence que de l’énoncer. Pourtant, et c’est un constat tout aussi « ordinaire », la violence fait régulièrement irruption dans le contexte général des soins de santé et les femmes particulièrement y subissent un traitement de défaveur.

Domination masculine inscrite dans les institutions, violences obstétricales, femmes moins bien soignées que les hommes, misogynie médicale… Comment y remédier ? Est-il possible de transformer la culture du soin ?

Programme

9h00 Accueil

9h30 Introduction par Philippe Mahoux, médecin chirurgien, Sénateur honoraire.

9h45 « Démédicaliser le corps des femmes » par Marie-Hélène Lahaye, juriste, féministe, autrice du blog «Marie accouche là» et du livre «Accouchement : les femmes méritent mieux».

10h30 Pause

10h45 « Médecine, misogynie et éthique » par Dominique Lossignol, chef de clinique à l’Institut Jules Bordet, spécialiste en traitement de la douleur

11h30 Échange avec le public

12h30-13h30 Pause repas

13h30 Conférence gesticulée « La place n’était pas vide » par Catherine Markstein, médecin, fondatrice et coordinatrice de l’ASBL Femmes et Santé

14h45 Pause

15h «  Pour bien soigner tout le monde, écoutons les femmes » Martin Winckler, médecin, auteur notamment des livres « Le chœur des femmes » (POL) et « Les brutes en blanc »

15h45 Échange avec le public

16h45 Conclusions par Julie Papazoglou, juriste, chargée de missions au CAL

Appel à témoignage

Madame, monsieur,

le Centre d’Action Laïque de la province de Namur organise un colloque sur le thème des  formes de violences envers les femmes qui imprègnent les pratiques professionnelles dans les soins médicaux. Cette journée de sensibilisation et d’interpellation se veut aussi une rencontre et un lieu d’échange. Vous (ou vos proches) avez subi ou vécu des traitements, actes ou paroles irrespectueux, dégradants ou violents ? Vous souhaitez partager votre expérience ? Envoyez-nous votre témoignage sous forme de (court ou long) récit à contact@laicite.com ou 081 73 01 31

Comment s’y rendre

CHU Namur – Avenue Albert Ier 185, 5000 Namur

Les orateurs

Catherine Markstein

Médecin coordinatrice de l’ ASBL Femmes et Santé. Elle occupe la fonction de médecin hospitalier pendant 22 ans, puis fonde en 2004 avec Mimi Szyper l’ASBL « Femmes et Santé ».www.femmesetsante.be Depuis 2008, elle est coordinatrice de la plateforme pour promouvoir la santé des femmes (PPSF). www.plateformefemmes.be Auteure de 2 livres et de nombreux articles. Conférencière gesticulante, imprégnée d’expériences personnelles, son intervention «  La place n’était pas vide » témoigne de pratiques médicales problématiques envers les femmes et débusque leurs chemins de libération.

Dominique Lossignol

Docteur en médecine, spécialiste en médecine interne, soins palliatifs et traitement de la douleur. Chef de clinique à l’Institut Jules Bordet à Bruxelles (ULB) où il dirige l’unité des soins « supportifs » et palliatifs, il est également responsable de la Clinique de la douleur et de la consultation médico-éthique. Il est titulaire du titre de master en éthique et coordinateur du Forum EOL (End of Life). Il est l’auteur de nombreuses publications.

Marie-Hélène Lahaye

Juriste et féministe. Elle développe une critique féministe et politique sur la façon dont les femmes sont (mal)traitées pendant leur accouchement et sur les violences obstétricales. Auteure du blog « Marie accouche là » et du livre « Accouchement : les femmes méritent mieux ».

Martin Winckler

Né Marc Zaffran, médecin, diplômé de la faculté de médecine de Tours. Il publie également des romans et des essais sous le pseudonyme de Martin Winckler. Très vite, Marc Zaffran veut devenir Martin Winckler. L’aventure débute en 1984 avec la parution de ses premiers écrits dans la revue « Nouvelles nouvelles ». En 1989, dans son roman « La Vacation », Martin Winckler donne vie à son célèbre personnage, Bruno Sachs, un médecin généraliste qui réalise des avortements dans une ville inventée. Ce premier livre est récompensé d’un prix lors du festival du Premier Roman de Chambéry en 1990. Convaincu que la littérature est son unique vocation, Marc Zaffran cesse ses activités de médecin de campagne en 1993 et se consacre entièrement à l’écriture. En 1998, le livre « La Maladie de Sachs » connaît un vif succès en librairie et se voit décerner le Prix du Livre Inter. En 2008, Martin Winckler part s’installer au Canada puis, de 2009 à 2011, il devient chercheur au Centre de Recherches en éthique à l’Université de Montréal (CREUM) au sein duquel il mène une étude sur la formation du personnel soignant. Ce nouvel environnement lui sert également de décor pour ses nouveaux romans.
Il porte un regard critique sur les pratiques médicales et appelle à mieux entendre les besoins des patient.e.s.

Philippe Mahoux

Diplômé chirurgien à l’Université catholique de Louvain, il complète sa formation comme « assistant étranger des hôpitaux de Paris » durant deux ans. Il pratique ensuite au Centre Hospitalier Régional de Namur en tant que chirurgien, puis comme chef du service de chirurgie abdominale. En 1979, il réalise sa première mission humanitaire à Beyrouth avec le Croissant-Rouge. Ensuite, durant les mois d’été, il effectue régulièrement des missions à l’Étranger via le Croissant Rouge, MSF, Oxfam ou encore Solidarité socialiste. En 1990, il devient sénateur. Il devient quatre ans plus tard ministre de l’Éducation et de l’Audiovisuel (1994-1996). Il revient ensuite sur les bancs sénatoriaux d’abord comme vice-président du sénat puis comme chef du groupe socialiste. Durant la législature 1999-2003, il contribue à la loi dépénalisant l’euthanasie, la loi interdisant les tests génétiques à l’embauche, la loi sur l’anti-discrimination, la loi sur la recherche sur embryons et la loi autorisant le mariage homosexuel. Lors de la législature 2003-2007, il mène à son terme des dossiers législatifs tels que la procréation médicalement assistée (PMA) ou encore le secret des sources.
Il est aujourd’hui sénateur honoraire

Julie Papazoglou

Juriste, diplômée de l’ULB, chargée de missions au CAL. Elle travaille actuellement sur les questions éthiques dans le domaine de la laïcité (IVG, statut du foetus, don de gamète, début et fin de vie, PMA, GPa, accouchement sous x ) au sein du service d’étude elle prépare des plaidoyers auprès de la société civile et des partis politiques. Elle travaille également sur les questions d’enfermement des majeurs et des mineurs.

 

Inscriptions

Les inscriptions sont désormais closes

 

Le chœur des femmes ( théâtre )

20h00

Citadelle de Namur – Terra Nova

C’est l’histoire d’un parcours initiatique. Celui de Jean Atwood.
Jean est en fin de formation en chirurgie gynécologique. Et voilà que son patron l’envoie passer un stage de 6 mois dans un service de première ligne appelé « Médecine de la femme » (MLF, ça ne s’invente pas).
Pour couronner le tout, ce service est tenu par Franz Karma qui n’est même pas gynécologue, surnommé « Barbe Bleue ». Jean enrage ! Ce qui intéresse Jean, c’est faire de la dentelle au bloc, pas entendre les femmes geindre à longueur de journée !

Tous les ingrédients pour une rencontre explosive étant réunis, vous n’avez plus qu’à vous installer confortablement et savourer le spectacle !


Les inscriptions sont terminées