EXPOSITIONS

Vous êtes ici: Les Actions → Expositions

Depuis plusieurs années, le Centre d’Action Laïque de la province de Namur s’est spécialisé dans la conception et la réalisation d’expositions dont la thématique est étroitement liée aux valeurs fondamentales de la culture laïque ainsi qu’à des évènements majeurs de la vie publique.






Le Vodoun aujourd’hui. Dieux d’Afrique en mouvement

L’exposition «Le Vodoun aujourd’hui. Dieux d’Afrique en mouvement» vous propose une immersion dans une altérité surprenante, celle du culte vodoun du Bénin méridional. L’altérité n’est pas un vilain mot, elle est la qualité de ce qui est autre, différent. La manière dont nous posons notre regard sur ce qui est différent raconte quelque chose sur la société dans laquelle nous vivons. La nôtre est multiculturelle et multi-cultuelle, sur les bancs d’école se côtoient des enfants nés ici ou »ailleurs«.

Plus encore que la tolérance de la diversité, l’un des enjeux majeurs d’une citoyenneté respectueuse de la liberté de chaque individu est le développement d’une valeur d’inter-culturalité basée sur l’empathie et la reconnaissance des nouvelles identités. Dans une société en profonde mutation apparaissent ci et là des traditions culturelles singulières qui nous invitent à interroger ce que nos valeurs ont de contingent mais aussi, afin d’assurer l’égalité entre citoyens, ce qui est négociable et ce qui ne l’est pas. Changer de point de vue, se mettre à la place de l’autre, c’est, nous le pensons, le point de départ et une condition sine qua non de la possibilité d’un vivre-ensemble ouvert permettant à chacun d’exprimer sa différence, dans le respect de celle de l’autre, dont on a pu saisir une part dans un geste de compréhension.

C’est dans ce mouvement - d’ouverture à l’altérité - que la Centre d’Action Laïque vous propose d’accueillir l’exposition «Le Vodoun aujourd’hui. Dieux d’Afrique en mouvement». «Ici» les visiteurs voyageront, le temps d’une exposition – le détour -, au cœur des cérémonies de possession telles que pratiquées au Bénin – «là-bas». Ils ne manqueront pas d’être touchés par une esthétique colorée, à laquelle rendent superbement hommage ces photographies se déclinant en 25 panneaux thématiques et didactiques. «Danser, Nourrir, Sacrifier…» sont autant de facettes du culte vodoun que les visiteurs sont invités à explorer.

Au retour et au-delà du sentiment d’exotisme, nous aspirons à ce que ce décentrement participe à développer durablement chez les citoyens: Des attitudes positives et bienveillantes envers l’altérité (qu’elle soit incarnée dans la figure de l’étranger, de l’extravagant, du révolté, du déclassé, du nomade, de toute personne hors normes……); la capacité à se mettre à la place de l’Autre – l’empathie; une prise de conscience critique et sereine de la diversité culturelle contemporaine (qui se déploie notamment dans le registre des croyances).

·

Ressources:

• Folder de présentation et infos pratiques
  Visitez le site web http://www.vodoun.eu/
Dossier de presse.




Cicatrices à l’extérieur, un chemin vers l’intérieur.

Une exposition photographique pour lutter contre les préjugés liés à l’univers carcéral.
Une sensibilisation autour de l’enfermement.

Se raconter à travers l’histoire d’une cicatrice de vie…

À l’initiative de la Fondation pour l’Assistance Morale aux Détenus, des conseillers moraux, accompagnés de photographes, ont proposé à des détenus de se raconter en prenant pour point de départ une cicatrice corporelle.

Une exposition de photos et de récits, avec des photographies de Hendrik Braet, Thomas Marchal, Natacha Péant et Isabelle Pousset.

Le Centre d’Action Laïque de la province de Namur accompagne l’exposition dans son itinérance avec un ciné-débat et des animations pédagogiques.


Une invitation pour

  • une prise de conscience des conditions de vie et de l’isolement vécu pendant l’enfermement,
  • désamorçer les peurs et les préjugés qui entravent souvent la réinsertion des détenus,
  • un changement de regard,
  • développer l’empathie.




Exposition: Les Cadets de nos soucis

La Convention Internationale des droits de l’Enfant a 20 ans. L’occasion ou jamais pour les jeunes de célébrer cette convention en lui offrant une exposition. Des Mineurs Étrangers Non Accompagnés (MENA), s’expriment sur leurs droits à travers des portraits frappants. Ils nous parlent et sollicitent les gens dans la rue, sur les droits de l’Enfant. Ils nous racontent, par le biais de la photographie, leur ressenti et leur expérience du quotidien, nous interpellent à travers des témoignages illustrant un vécu parfois très difficile mais toujours rempli d’espoir. L’exposition est le résultat d’ateliers photographiques par le biais desquels les jeunes migrants ont aiguisé leurs regards, partagé leur vision du monde. A travers cette exposition, les jeunes souhaitent développer l’échange interculturel et l’esprit de rencontre, et sensibiliser le public à la situation actuelle des Mineurs Etrangers Non Accompagnés, et aux droits fondamentaux en général. Pour qu’ils ne soient plus jamais «les cadets de nos soucis»…

Exposition initiée et réalisée par la Ligue des Droits de l’Homme(LDH), en collaboration avec Exil asbl, SOS Jeunes en partenariat avec le CAL Namur et avec le soutien de la CODE.

• Pour emprunter l’exposition:
Cécile de Borman
Département Formations
Ligue des Droits de l’Homme ASBL
22, rue du Boulet - 1000 Bruxelles
formations@liguedh.be
cdeborman@liguedh.be
Tél: +32-2-209.62.84
Fax: +32-2-209.63.80
www.liguedh.be




Exposition: Saint-Servais Commune d’hier, Quartiers d’aujourd’hui

De la commune d’antan aux industries florissantes, véritable pôle de développement namurois aux heures de la Révolution industrielle, Saint-Servais est devenue après la fusion des communes un ensemble de quartiers au sein de l’agglomération namuroise.

L’exposition présente trois parcours pour découvrir ou redécouvrir Saint-Servais, son passé, son présent et son futur à inventer!

15 panneaux didactiques retraçant la vie, le passé de cette commune.

• Pour emprunter l'expostion
Informations au CALNamur au 081­ 73 01 31

• Resources
Brochure «Balade aux anciennes carrières de Saint-Servais».




Exposition: Darwin (1809-1882)

L’exposition, réalisée par Patrick Tort, est l’un des produits majeur de l’Institut Charles Darwin International. Dans le contexte des débats démesurément amplifiés avec le néo-créationnisme et le néo-providentialisme résurgents, l’exposition revêt une importance toute particulière en remplissant un devoir d’information directe du public sur des questions d’une permanente actualité.

45 panneaux didactiques retraçant la vie, l’œuvre et la pensée du principal théoricien moderne de l’évolution des organismes.

• Pour emprunter l’exposition et le DVD «La Menace créationniste» du CLAV.
Informations au CALNamur au 081­ 73 01 31

Ressources:
Télécharger le dossier pédagogique à destination des enfants du primaire
Télécharger le dossier pédagogique à destination des professeurs du primaire
DVD La Menace créationniste de CLAV.

Accéder aux conditions d’emprunt




Exposition: A Corps Perdu la mort en face

La mort est un passage vers rien du tout
Jankelevitch

La mort en face
L’exposition « à corps perdu » propose - le temps de la visite - de regarder la mort en face, selon un parcours qui retrace symboliquement la prise de conscience progressive de la mortalité de l’être au fil de la vie et les questionnements qui en découlent. La mort interpelle. Le caractère aléatoire et imprévisible de sa venue, élément marquant d’une incertitude et d’une finitude que l’on s’efforce d’oublier, déstabilise profondément l’individu ou la communauté qui lui est confrontée. La mort fait peur. Parfois elle fascine et nous ravit…

Un voyage symbolique
La première partie de l’exposition explore les lieux réels ou imaginaires qui lient les vivants et les morts ainsi que les frontières mouvantes entre ces deux mondes, domaines d’élection des fantasmes les plus universels. Le cheminement se poursuit dans l’évocation de la mort des autres puis de la mort de soi. L’appréhension concrète du corps et sa précarité matérielle y sont en constante tension afin d’exprimer combien l’humanité de l’homme tient autant à sa liberté individuelle qu’à sa capacité de relation à l’autre et au lien de fraternité que la rupture de la mort rend si douloureuse. Deux alcôves explorent plus longuement les relations à la mort en Asie et en Afrique, soit en Chine et au Bénin.

Des images réalistes et poétiques
La scénographie et l’iconographie favorisent une immersion sensorielle évoquant la destinée humaine dans son processus de confrontation à la mort à la fois comme objet et comme sujet. Des perspectives chronologiques replacent certaines situations dans leur contexte historique ou dans un focus géographique afin de souligner la dimension universelle et les réponses diversifiées aux questions telles que les rapports aux ancêtres, les conceptions des au-delàs, les traitements du cadavre, les rites de funérailles, et les inquiétudes contemporaines sur la longue vieillesse et nos représentations de la «belle mort».

Des questions éthiques
A l’issue de ce voyage, chacun pourra imaginer, sous la voûte étoilée ou dans la lumière d’un feu flamboyant, comment clôturer dignement sa vie en réintégrant cette étape ultime où la poussière de nos os recrée sans cesse l’alchimie générale de l’univers.

En pratique
• Visitez l’exposition en ligne: http://www.acorpsperdu.be

Ressources:
• Catalogue «A corps perdu, la mort en face»




Exposition: Architecture & Citoyenneté

L’exposition internationale Architecture et Citoyenneté, l’architecture civile européenne illustre de manière concrète et parlante les conquêtes de la citoyenneté, matérialisées dans les bâtiments civils publics.

Un panorama où se succèdent quelques-unes des plus belles places européennes, mettant en scène le développement du progrès civique lié aux édifices symboles du pouvoir: pouvoir religieux, l’église; princier, le palais; commercial et marchand, la bourse; municipal, l’hôtel de ville.

On peut ainsi percevoir comment les besoins de la vie sociale collective ont peu à peu abouti à l’élaboration des institutions démocratiques dont les édifices spécifiques étaient naguère fortement identifiés par les citoyens.

Ressources
Catalogue disponible: Architecture et Citoyenneté.

Dossier pédagogique à destination de l’enseignement secondaire disponible.




Exposition: Plaisirs d’amour

Avec l’exposition "Plaisirs d’amour" la Régionale de Namur met en image le fruit de ses réflexions sur le thème de l’amour dans une approche historique, anthropologique, sensuelle, ludique et interactive autour des valeurs et notions de tolérance, respect de l’autre, culpabilité, plaisir…

Faire l’éloge de l’amour, comme sentiment, comme état de bien-être, de souffrance parfois, comme moteur de la relation avec l'autre.

Dé-médicaliser l’amour (Sida, contraception, maladies sexuelles, …).
Il s’agit d’un autre registre: celui de l’humain dans sa globalité affective, sensuelle et sexuelle.

Découvrir le corps, non comme anatomie physiologique mais comme source de plaisirs personnels et d’échanges relationnels réciproques.

Induire la capacité d’analyser toute la gamme des sensations et des sentiments qui surviennent dans l’état amoureux.

Enrichir le vocabulaire de nuances ignorées ou oubliées, mettre le mot juste sur ce qu’on ressent et le faire comprendre à l’autre.

L’exposition est visible à Namur depuis janvier 2005. Elle s’adresse à tous, jeunes à partir de 14-15 ans et adultes.

L’exposition est composée de 80 panneaux Leiner autoportants (2,10m x 1m / 15m³)
• Une version plus light est disponible pour son itinérance.

• Téléchargez la demande de réservation d’animation.

En pratique
Pour réserver l’exposition itinérante

Visitez l’exposition en ligne.

Catalogue - dossier pédagogique disponible, prix: 10€

Ressources
Le dossier pédagogique de l’exposition « Plaisirs d’Amour», recommendé par le PIPSA, centre de référence, en Communauté française de Belgique.




Exposition: Willy Peers - Un humaniste en médecine

Créée dans la continuité de la commémoration des 50 ans du droit de vote des femmes, l’exposition «Willy Peers, un humaniste en médecine» rend hommage au docteur Peers, en relatant sa vie mais aussi son combat pour l’épanouissement de chaque personne, et en sensibilisant jeunes et moins-jeunes à des thèmes qui lui furent chers et dont l’actualité ne se dément pas: sexualité et morale, éducation sexuelle, choix d’une parenté responsable, accouchement sans douleur, contraception, avortement.

L’exposition propose un itinéraire retraçant, au travers de documents iconographiques et audiovisuels, la vie du docteur Willy Peers et son œuvre.

L’objectif est de rendre hommage à l’œuvre accomplie par le docteur Peers, de présenter sa personnalité humaniste et généreuse au jeune public, l’informant et le sensibilisant aux méthodes contraceptives afin d’éviter la douloureuse problématique de la grossesse non-désirée.




En pratique:
Accéder aux conditions d’emprunt.

Ressources:
• Livre Willy Peers Un humaniste en médecine
• Brochure Willy Peers




Sambre & Meuse, chemin des sciences

Pour le 1300ème anniversaire la ville d’Andenne en 1993, «Sambre et Meuse, chemins de sciences et d’humanisme» développait les rapports entre l’histoire des sciences et la méthode du libre examen.

Ressources:
Livre Sambre et Meuse Chemin de sciences et d’humanisme